biographie

1948 :
(juillet) naissance à Dole (Jura).

1961-1965 :
pension dans un collège catholique ; premières chansons ; premiers groupes.

1965-1971 :
fin des études secondaires à Dole puis fac à Besançon (droit, psycho).

1971-1972 :
HFT sac à dos et guitare, « mène une première offensive sur Paris ».

1973 :
(décembre) premier spectacle, ‘Comme un chien dans un cimetière’.

1974‑1975 :
cabarets parisiens (rue Mouffetard, Club des poètes, Vieille Grille, etc.).

1976 :
(juillet) débuts en scène, accompagné par le groupe folk-punk Machin, cofondé par Tony Carbonare qui devient son manager ; Thiéfaine est boudé par les maisons de disques.

1977 :
Hervé Bergerat, directeur du label Sterne se laisse convaincre ; sortie (en janvier 78) du premier album Tout corps vivant… sur lequel figure ‘La fille du coupeur de joints’.

1978-1979 :
sur scène, Thiéfaine cultive la dérision, apparaît déguisé, ayant recours à des gags visuels tous plus fous les uns que les autres ; 2e album, Autorisation de délirer (1979).

1980 :
une semaine à la Gaîté-Montparnasse de Paris (mars) ; sortie, le 1er avril, de l’album De l’amour, de l’art ou du cochon? Tournée de six mois ; HFT proclame dans un de ses textes : « Si j’ étais Dieu, je ne croirais pas en moi… si j’étais moi, je me méfierais… ».

1981 :
trois semaines à la Gaîté‑Montparnasse (mars) ; 4e album, Dernières balises (avant mutation) ; sur scène, Thiéfaine a abandonné les accessoires ; tournée d’automne et soirée à l’Olympia (3/11).

1982 :
album Soleil cherche futur, premier disque d’or ; passage en avril à Bobino (ancienne salle).

1983 :
une semaine à l’Olympia, tournée en province puis sortie d’un premier album live En concert ; remise en question et repli, « Thiéfaine est mort » dit une rumeur.

1984 :
sortie d’Alambic/sortie sud, 6e album studio ; à la rumeur, Thiéfaine répond par une chanson : ‘Un vendredi 13 à 5h’.

1985 :
HFT fait l’ouverture des premières Francofolies de La Rochelle ; premier Zénith à Paris (du 23 au 26/10).

1986 :
En concert, vol 2 puis Météo für nada (à l’automne) ; naissance de son 1er fils, Hugo, qui donnera lieu à ‘Septembre rose’ (in Eros Über alles)…

1988 :
Eros über alles, 8e album studio ; deux semaines à l’Elysée-Montmartre (Paris : du 15 au 30 avril) ; tournée puis sortie du live Routes 88.

1990-1991 :
enregistrement à New York, puis sortie de Chroniques bluesymentales ; tournée de dix-huit mois, Zénith (Paris, du 25 au 27 janvier 91) ; Bluesymental tour, vidéo de Gérard Pullicino.

1993 :
naissance de son second fils, Lucas à qui il dédiera ‘Tita dong-dong song’ (in La tentation du bonheur) ; sortie à l’automne de l’album Fragments d’hébétude, enregistré à Los Angeles.

1994-1995 :
tournée, Zénith (Paris,14 et 15 octobre 94), disque live et vidéo (réalisée par Anne Dörr) Paris Zénith

1996 :
enregistrement à Bruxelles et Londres (Abbey Road) de l’album La tentation du bonheur (1er volet du diptyque), prix de l’Académie Charles-Cros.

1998 :
sortie au printemps du douzième album, Le bonheur de la tentation (2ème volet du diptyque) puis de la compilation Thiéfaine 78/98 ; en novembre débute une nouvelle tournée, avec un concert évènement le 11 décembre à Bercy (complet trois semaines avant la date), pour ses vingt ans de discographie et vingt-cinq ans de scène.

1999 :
tournée jusqu’à fin 99, avec deux passages à l’Olympia, les 15 et 29 mars, pour ceux qui n’ont pu avoir de place à Bercy, et un concert au Casino de Paris, le 2 novembre ; double CD live, vidéo (réalisée par Y. Bodenes) et DVD (dolby digital 5.1) du concert à Bercy.

2001 :
sortie du treizième album studio Défloration 13 le 20 mars ; tournée du 10 octobre au 14 décembre, concerts au Zénith de Paris les 19 et 20 octobre.

2002 :
tournée de mars à fin octobre ; concerts au Bataclan le 28 mars et le 17 mai ; sortie le 28 octobre du CD live enregistré au Bataclan et du double CD Les fils du coupeur de joints, album de reprises des titres de H.F. Thiéfaine par les jeunes artistes de la scène française (1er album) et album des originaux par Thiéfaine lui-même (2e album).

2003 :
H.F. Thiéfaine seul à la guitare au Théâtre du Palais Royal à Paris dans le cadre de l’opération carte blanche dont il fait l’ouverture le 13 octobre ; en Suisse et à Lyon, Thiéfaine rend hommage à Léo Ferré lors des spectacles organisés pour l’anniversaire de sa disparition.

2004 :
d’avril à décembre 2004, tournée « en solitaire » en France, Suisse et Belgique ; au théâtre des Bouffes du Nord à Paris du 6 au 10 juillet ;

Thiéfaine interprète le diable dans « l’histoire du soldat »(Stravinsky/Ramuz), création au Grand Théâtre de Dijon en mai 2004.

2005 :
poursuite de la tournée solo ; sortie du 14ème album studio Scandale mélancolique le 17 octobre.

2006 :
tournée de mars à novembre en France, Belgique, Suisse. ; « scandale mélancolique tour » ; HFT est nommé aux victoires de la musique dans la catégorie album pop-rock ; concerts à La Cigale à Paris du 14 mars au 18 mars ; au Zénith de Paris le 17 novembre ; remise du disque d’or de l’album Scandale mélancolique par l’équipe du label et le PDG de Sony Music après le concert.

2007 :
publication en janvier des « chansons illustrées de THIEFAINE » ouvrage conçu par le dessinateur Christophe Arleston ; sortie Le 19 mars du CD et du DVD enregistré au Zénith le 17/11/07 « scandale mélancolique tour » ; DVD d’or ; enregistrement pendant l’été à Bruxelles de l’album concept Amicalement blues avec Paul Personne, sortie le 12 novembre.

2008 :
tournée « amicalement blues » du 25 juin au 23 août ; Olympia à Paris le 28 juin ; Hospitalisation le 30 août.

2009 :
quelques apparitions exceptionnelles de l’artiste pendant cette année de repos ; à La Rochelle pour l’anniversaire des 25 ans des Francofolies, au festival « chansons d’hiver » à la Commanderie à Dole.

2010 :
préparation du seizième album studio…

2011 :
Sortie de l’album ‘suppléments de mensonge’ le 28 février. Début de la tournée « Homo Plebis Ultimae Tour » le 5 octobre à Brest, pour plus de 110 concerts, dont Bercy le 22 octobre.
Il reçoit le Grand Prix de la Chanson Française 2011 de la Sacem le 14 novembre.

2012 :
Sortie du 8ème album live « Homo Plebis Ultimae Tour », enregistré et filmé le 9 décembre 2011 au Zénith de Nantes ; concert à l’Olympia le 22 novembre ;
Deux Victoires de la Musique le 3 mars : celle de l’artiste masculin de l’année et celle de l’album de chansons pour «Suppléments de mensonge» ;
Thiéfaine prend la route des festivals pendant l’été : Les Eurockéennes de Belfort, Les Francofolies de La Rochelle, Le Paléo Festival de Nyon, Le festival des Vieilles Charrues…etc ;
Sortie de « Galaxie Thiéfaine, supplément d’âme… », un documentaire de Dominique Debaralle et Michel Buzon, consacré à H.F. Thiéfaine.

2013:
Fin de la tournée Homo plebis ulimae. 113ème et dernier concert à Londres le 2 juin au Bush Hall. Nouvel album en préparation.

2014:
Sortie du 17e album studio, « Stratégie de l’inespoir » le 24 Novembre. L’album est récompensé par quatre clés Télérama et certifié disque d’or 15 jours après sa sortie.

2015 :
La tournée VIXI XVII Tour commence dès avril 2015 et passe par Paris les 16 et 17 Octobre au Palais des SPORTS.